event 01 Dec 2021

Blog Nexus // Aperçu de la séance de la COP26: L’eau, le climat et les frontières : Le rôle de la coopération entre les bassins fluviaux pour la résilience climatique

Dans le cadre du tout premier Pavillon eau de la Conférence sur le climat COP26, qui a eu lieu le 12 novembre 2021, la GIZ, en collaboration avec le Secrétariat de la Convention sur l’eau de la CEE-ONU, l’Autorité du Bassin du Lac Kivu et la rivière Rusizi (ABAKIR), la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), la Commission du Mékong (MRC), L’Autorité du Bassin du Niger (ABN), L’Organisation du traité de coopération amazonienne a organisé une session intitulée "Eau, climat et frontières : Le rôle de la coopération des bassins fluviaux pour la résilience climatique". Cette session hybride a reçu des conférenciers de divers organismes de bassins versants (OBV) pour discuter des défis rencontrés, des solutions proposées et de l'utilisation des OBV pour soutenir la lutte contre le changement climatique sous forme de coordination.

tag Water plan tag Transboundary Waters tag Climate tag Climate Change tag Climate Policy tag Climate Risk tag Water tag Water resource management tag Governance tag Peace and conflict globe Africa globe Niger Basin globe Frexus Project / Sahel
RBO session cover picture

L'importance de la Coopération Transfrontalière

L’ouverture de la session a été marquée par l’allocution de Tanja Gönner, présidente du conseil d'administration de la GIZ : "Le changement climatique ne connaît pas de frontières - et l'eau non plus !". Mme Gönner souligne l'importance de la coopération transfrontalière, qui permet de s'assurer que les facteurs d'atténuation de chaque pays ne peuvent pas créer des conséquences négatives involontaires sur les États voisins.

M. Gönner a souligné l’utilité des organismes des bassin et l'opportunité qu'ils présentent pour coordonner les activités d'adaptation et d'atténuation au-delà des frontières.

L'Autorité du Bassin du Niger

Abderahim Bireme Hamid, secrétaire exécutif de l'Autorité du bassin du Niger (ABN) a pris la parole et pour partager les défis auxquels l'ABN et ses pays membres sont confrontés, à savoir l'intense vulnérabilité de la région du Sahel aux effets du changement climatique, les préoccupations croissantes en matière de sécurité dans la région et la méfiance croissante des populations envers les gouvernements. L'ABN a mis en place des plans à long terme pour renforcer la résilience du bassin face au changement climatique, en développant La Charte de l'Eau du Bassin du Niger et des cadres institutionnels pour la gestion de l'eau.

"Face aux enjeux du changement climatique, l’Autorité du Bassin du Niger, en tant qu’organisme du bassin transfrontalier joue un rôle très important en matière d’adaptation et d’atténuation aux impacts des changement climatique. "

- Abderahim Bireme Hamid, Secrétaire exécutif – Autorité du Bassin du Niger

La Commission du Mékong

An Pich Hatda, secrétaire exécutif du secrétariat de la Commission du Mékong (MRC) a poursuivi la discussion, mettant en avant la stratégie décennale de développement du bassin de la MRC, conçue pour optimiser les avantages régionaux, promouvoir la responsabilité partagée du développement et atténuer les menaces auxquelles le bassin du Mékong est confronté. En 2019 et 2020, de graves sécheresses ont fait chuter le niveau des eaux du Mékong, ayant atteint son plus bas niveau jamais enregistré. Le bassin est également menacé par la diminution des stocks de poissons, l'érosion des berges et une régénération naturelle limitée du delta du Mékong en raison de l'utilisation intensive de l'eau et du changement climatique.

"La situation critique du bassin du Mékong exige [...] une responsabilité collective, de la part de toutes les parties, pour protéger l’écosystème aquatique délicat du Mékong dans un contexte de développement rapide et d'intensification du changement climatique."

- Dr. An Pich Hatda, Secrétaire exécutif - Commission du Mékong

L'Organisation du Traité de Coopération Amazonienne

Le dernier discours a été présenté par María Alexandra Moreira López, secrétaire générale de l'Organisation du traité de coopération amazonienne (ACTO). Mme López a parlé notamment du soutien apporté par l'ACTO aux huit pays du bassin pour atténuer les effets du changement climatique grâce à des approches multithématiques et multisectorielles.

"Les organismes des bassins sont stratégiquement placés pour faciliter l'adaptation au climat au-delà des frontières et soutenir les pays membres dans leurs efforts nationaux par le biais de la coopération régionale, du renforcement des capacités, [et] de l'échange d'informations."

- Alexandra Moreira, Secrétaire Générale – Organisation du traité de coopération amazonienne

M. López a annoncé le lancement de l'Observatoire régional de l'Amazonie, un forum virtuel permanent créé pour permettre une coordination régionale et mondiale pour l'Amazonie. Bien que l’ACTO prennent des mesures pour soutenir l'atténuation transfrontalière du changement climatique, l'institutionnalisation de la coopération transfrontalière dans les contributions déterminées au niveau national pourrait s'avérer difficile.

Défis et Solutions

Après les discours d'ouverture, une série de panélistes se sont réunis pour une discussion sur certains des défis auxquels les organismes de bassin sont confrontés dans leur région. Les panélistes comprenaient Hycinth Baneska, directeur technique de la Commission du bassin du lac Tchad ; Christine Niyotwambaza, directrice générale adjointe de l'Office Rwandais des ressources en eau et présidente du comité consultatif technique d'ABAKI ; Harry Liiv, président de la Convention sur l'eau et co-président de la commission Russo-Estonienne sur les eaux transfrontalières.

Mr. Banseka de la CBLT commence la discussion en partageant quelques solutions aux défis que le changement climatique pose à la région, notamment les inondations et les sécheresses. La CBLT travaille avec les populations pour réduire la volatilité de l'agriculture dans des conditions climatiques changeantes qui entraînent une baisse des rendements. Il s'agit notamment de travailler avec les populations locales des États membres pour promouvoir l'utilisation de semences à courte durée de vie, ainsi que de les soutenir dans la diversification afin d'encourager les cultures de contre-saison et d'atténuer les effets des mauvaises récoltes initiales. La Commission soutient également l'agroforesterie pour stopper l'érosion et encourager la restauration des écosystèmes. En conclusion, il est souligné que:

"La CBLT travaille avec ses partenaires pour établir une stratégie régionale d'adaptation au changement climatique pour tous les pays membres - un document de cadrage qui sert d'orientation dans le domaine du changement climatique et permet de faciliter les échanges entre agriculteurs et de s'instruire mutuellement afin de s'adapter au contexte climatique changeant".

Hycinth Baneska, Directeur Technique de la Commission du Bassin du Lac Tchad.

Niyotwambaza, du Rwanda, a poursuivi en discutant de la manière dont les OBV renforcent les capacités des États membres, et de l'importance vitale pour les États de travailler ensemble sur la gestion de l'eau et de renforcer la coopération.

Par la suite, Liiv a fait part de quelques exemples concrets provenant du lac Peipus, indiquant un changement des espèces de poissons d'eau froide vers des espèces de poissons d'eau chaude en raison d'un écosystème changeant provenant du changement climatique et des activités humaines. Ainsi, prononçant la nécessité de mettre en œuvre des plans de gestion de l'eau et de créer des quotas de pêche pour faire face au déclin des stocks d'espèces de poissons d'eau froide. La Commission se concentre sur la surveillance, l'échange de données et la manière de mettre en œuvre conjointement les plans de gestion des eaux.

Regardez l'enregistrement ici

By loading the video, data will be sent to YouTube. More information can be found in our data protection policy.

Contact

Tina Schmiers

Newsletter

Stay up to date!

We inform you about current projects, events, actions, publications and news!