event 02 окт. 2019

Atelier Nexus // Atelier sur l’Eau, la Paix et de la Sécurité, Bamako (Mali), du 2 au 4 Juillet 2019

Cet article présente les résultats de l'atelier sur l'eau, la paix et la sécurité, Bamako (Mali), 2-4 juillet 2019. L'atelier a été facilité par le projet GIZ FREXUS, dans le cadre de la collaboration formalisée avec le Partenariat pour l'Eau, la Paix et la Sécurité (WPS).

category Nexus Blog tag Legacy tag Capacity Building globe Africa globe Бассейн реки Нигер globe Нексус в уязвимом контексте
Workshop mali gruppenbild
(C) GIZ

Par Luca Ferrini, Lucia Benavides et Daba Samira

Contexte et justification

Le delta intérieur du Niger (DIN) est une région naturelle du Mali s'étendant sur 64 000 km2, entre les 4e et 6e degrés Ouest et les 13e et 16e degrés Nord, entre les villes de Djenné et Tombouctou. C'est une partie intermédiaire du cours du Niger, où le fleuve se subdivise en de nombreux bras avant de reprendre un cours normal.

Niger delta map

Le conflit armé, qui depuis 2012 afflige le Mali, particulièrement le nord et le centre a causé la mort de plus de 6,000 personnes et occasionné le déplacement de plus que 500,000, a eu entre autres, comme corolaire la concurrence sur les ressources naturelles au niveau du Delta du Niger. La pénurie en eau, exacerbée par les changements climatiques est un facteur croissant et déterminant des affrontements entre les exploitants de cet espace dont notamment les agriculteurs et les éleveurs.

Dans le cadre de sa mission pour une meilleure gestion de l’eau comme ressource menacée, ainsi que de tirer parti des avantages de la coopération et de la consolidation de la paix en la matière, le Partenariat pour l’Eau, la Paix et la Sécurité (WPS) a organisé un atelier sur l’eau, la paix, la sécurité du 2 au 4 juillet 2019 à l’hôtel Mandé de Bamako au Mali.

Acteurs et Résultats

L'atelier a été animé par le projet FREXUS de la GIZ, dans le cadre de la collaboration qui est en train d’être formalisée avec le WPS. Le projet FREXUS (NEXUS dans les contextes Fragiles) est financé par la Commission Européenne et l’Allemagne et couvre trois pays (Mali, Niger et Tchad). Les participants, issus des Ministères, des organisations non gouvernementales internationales et de la société civile Malienne, ont eu à leur disposition les méthodes et outils développés par le WPS pour réaliser plusieurs analyses sur les manières dont les changements de la situation hydrologique peuvent affecter les moyens de subsistance des communautés locales du DIN.

L’approche a consisté à mettre en commun les connaissances de différents experts et parties prenantes du Mali, pour générer une compréhension partagée et approfondie des liens entre la pénurie d'eau et les problèmes de sécurité dans la région du Delta Intérieur du Niger (DIN).

Comme résultat ultime de cette compréhension commune des liens eau-sécurité, il serait possible d’identifier et mettre en œuvre des actions concrètes pour relever les défis de manière efficiente.

La méthode de ‘Group Model Building’, qui facilite l’analyse des causes et des effets dans des situations complexes, a été utilisée pour analyser les répercussions possibles sur la sécurité au DIN, si la disponibilité de l'eau change (augmente ou diminue). Par la suite, les participants ont utilisé les outils hydrologiques développés, spécifiquement pour le DIN, pour identifier l'impact potentiel sur la disponibilité de l'eau dans ce dernier, si la superficie irriguée de l'Office du Niger augmente, ou si le barrage de Fomi est construit. Finalement, un modèle de réponse humain a été utilisé, pour évaluer l’impact des modifications d’infrastructures, sur les moyens de subsistance des communautés locales et sur leurs choix d’adaptation au niveau concret quotidien. En se basant sur ces acquis, une méthode de planification sensible aux conflits, a été appliquée par les experts pour déterminer d’éventuelles interventions de gestion durable des ressources en eau.

Mali workshop nrd niger basin

Prochaines étapes

Les participants ont élaboré des recommandations pour guider les prochaines étapes du processus d’identification de mise en œuvre d‘actions concrètes, pour relever les défis qui résultent de la relation pénurie en eau et sécurité de manière adéquate, efficace et rapide.

La vue d'ensemble, inclut les organisations qui se sentent responsables de la mise en œuvre des recommandations. La coordination générale des étapes suivantes sera assurée par le bureau de Wetlands International au Mali, appuyé par International Alert Mali, ainsi que par le Partenariat Eau, Paix et Sécurité (WPS).

Perspective

L'apprentissage entre pairs par d'experts Maliens de différents domaines d’intervention, s'est révélé extrêmement important pour la mise en œuvre de l’atelier et des activités qui suivront. Les participants ont fait une évaluation très positive, sur la méthodologie interactive qui leur a permis d'échanger avec leurs pairs et d'avoir donc accès à d'autres points de vue sur le sujet, enrichissant ainsi, les possibilités d'une action efficace. L’objectif est d’investir dans ce réseau d’experts et d’identifier comment leurs idées pourraient contribuer à éclairer la réunion de haut niveau sur l’eau, la paix et la sécurité qui se tiendra en fin de 2019.

Контактная информация

Стефани Билграм
Глобальный Нексус Секретариат

Информационный бюллетень

Будьте в курсе!

Мы информируем Вас о текущих проектах, событиях, мероприятиях, публикациях и новост