event 07 Sep 2021

Nexus Blog // Vers une féminisation de la technologie du concept Nexus Eau-Energie-Alimentation au Kollo (Niger)

Pour mettre du sien dans la lutte contre les effets du changement climatique, la Coordination Nationale des Usagers*ères des Ressources Naturelles de la Portion Nigérienne du Bassin du Niger (CNU-BN/Niger), à travers l’Agence de coopération Allemande (GIZ) dont le Projet Eau-Energie-pour l’Alimentation (PEEPA) a financé un projet démonstratif nexus eau-énergie-alimentation à l’endroit d’un groupement de 180 femmes à un village dans le département du Kollo.

category Nexus Blog tag Water plan tag Food and Agriculture tag Food tag Solar-powered Irrigation Systems (SPIS) globe Africa globe Niger Basin
Kollo header

© GIZ

Le nexus eau-énergie et sécurité alimentaire

Les phénomènes récurrents du changement climatique sévies le monde entier avec des conséquences négatives sur l’environnement, la biodiversité, les habitats et la population. Ces conséquences sont tantôt régies par des inondations, des sècheresses, des maladies, etc. qui conduisent à l’insécurité alimentaire, aux feux de brousses et a des réfugiés climatiques etc. Pour parer à ces conséquences, des mesures d’atténuations et des résiliences sont développées pour faire face aux impacts de ces phénomènes. Ce qui a conduit à l’avènement du concept Nexus eau-énergie et sécurité alimentaire qui permet l’interconnexion des secteurs eau, énergie pour une sécurité alimentaire accrue. C’est-à-dire résoudre les problèmes d’un secteur tout en intégrant ses corollaires dans les autres afin d’assurer la sécurité hydrique et le développement économique par le développement des nouvelles technologies économiques et respectueuses de l’environnement.

Le Niger est un pays qui dispose généreusement des ressources naturelles renouvelables (Eaux, Soleil) et non renouvelables (Pétrole, Uranium…). Ainsi, il dispose de 15 millions d’hectares de terres cultivables, un potentiel irrigable connu d’environ 10 942 560 hectares, vastes zones pastorales, une marge d’amélioration de productivité considérable pour ses principales productions, une population rurale jeune en forte croissance. (Ministère du plan 2017). Quant aux eaux souterraines du Niger, elles sont estimées à 2,5 milliards de m3 d’eaux renouvelables et 2 000 milliards de m3 d’eaux non renouvelables (Ministère du plan 2017).

Figure 1: Installation des équipements solaires et énergétique. © GIZ
Figure 1: Installation des équipements solaires et énergétique © GIZ

Un projet de démonstration nexus

Pour mettre du sien dans la lutte contre les effets du changement climatique, la Coordination Nationale des Usagers*ères des Ressources Naturelles de la Portion Nigérienne du Bassin du Niger (CNU-BN/Niger), à travers l’Agence de coopération Allemande (GIZ) dont le Projet Eau-Energie-pour l’Alimentation (WE4F) a financé un projet démonstratif nexus eau-énergie-alimentation à l’endroit d’un groupement de 180 femmes à un village dans le département du Kollo. Le site est 3 hectares larges et entouré d’une rizière. Le groupement a bénéficié de quatre forages équipés de quatre pompes solaires, d’un réseau californien, de quatre champs solaires de 22 panneaux solaires au total, de trois groupes électrogènes et de quatre réservoirs. Cette démonstration fait la promotion de l’énergie propre et de l’utilisation économique de la ressource eau pour potentialiser la production maraîchère pour l’autonomisation des femmes. Pour cela, deux dispositifs sont utilisés dont les panneaux solaires (et groupe électrogène) et les pompes à eau. Les panneaux solaires seront utilisés pour le pompage et le remplissage des réservoirs grâce à l’énergie solaire (ou le groupe électrogène) pour pomper l’eau depuis le forage jusqu’au réservoir de stockage. Lorsque l’eau présente dans le réservoir de stockage doit être utilisée pour l’irrigation, elle est libérée par gravité avec une pression qui dépend de la différence de hauteur entre le réservoir et la zone irriguée. En cas d’une mauvaise couverture d’énergie solaire, les groupes électrogènes prendront la relève. Ce système hybride va permettre aux bénéficiaires d’accroître leur production agricole tout en réduisant les coûts de main-d’œuvre et de carburant.

Figure 2: Explication du fonctionnement de la pompe. © GIZ
Figure 2: Explication du fonctionnement de la pompe. © GIZ
Figure 3: Equipements installés. © GIZ
Figure 3: Equipements installés. © GIZ

Afin d’atteindre une utilisation durable du projet démonstratif, la CNU/BN/Niger accompagne la coopérative féminine dans la mise en valeur et spécifiquement avec des renforcements des capacités. Le soutien additionnel est co-financé par l’Union Européen et le Ministère Allemand pour la Coopération Economique et le Développement (BMZ) travers le projet Dialogue Régional Nexus en Appui de l’ABN de la GIZ. L’objectif général est d’assurer la promotion de l’approche Nexus dans la mise en valeur du site aménagé pour le groupement féminin. Il s’agit spécifiquement de renforcer les capacités des bénéficiaires aux concepts innovants pour une utilisation rationnelle des ressources en eaux, de l’énergie ; et disposer d’intrants agricoles pour accroitre les productions.

A la remise de tous ces travaux d’aménagement du site réalisés, les femmes étaient animées d’une joie inestimable au point où elles chantaient et dansaient pour manifester leur reconnaissance aux partenaires financiers et techniques. Elles disaient ‘’En fait notre rêve vient de se réaliser !’’

La Présidente du groupement Mme Amina affirme que ‘’Nous sommes honorées par la réalisation de ces aménagements nous sommes fières car notre souffrance est arrivée à terme. Avant, nous sommes obligés de faire contourner l’eau du canal de la Coopératif de Riz et ceci à leur insu pour que nous puissions remplir les petits bassins que nous avons creusé au sol. Actuellement nous avons quatre forages équipés, quatre bassins, un système de distribution d’eau et même quatre charrettes et quatre ânes pour transporter les motopompes et aussi les femmes vue la distance’’.

Figure 4: Formation sur l'entretien des panneaux solaires. © GIZ
Figure 4: Formation sur l'entretien des panneaux solaires. © GIZ

Pour rationaliser l’utilisation de l’eau, les femmes bénéficiaires disaient « Avec cet ouvrage que nous avons, nous allons nous organiser pour un arrosage économique en eau et en temps mais également pour la sécurisation de l’inverseur qui est installé contrairement à l’arrosage individuel ». D’ailleurs, une coordination étroite et suivi des services techniques pour l’agriculture, l’hydrologie et l’environnement du département de Kollo est organisé dès le début du projet. Pour optimiser le captage des rayons solaires par les panneaux installés, les femmes ont été informée et formées sur l’entretien des panneaux solaires. Un entretien régulier de ces derniers est nécessaire pour conserver un bon niveau de rendement. Nonobstant, une baisse significative du rendement des panneaux solaires année après année sans entretien régulier de l’installation est possible notamment à cause des dépôts de poussière et de saleté. Ainsi pour le fonctionnement quotidien du système de pompage, quatre (4) femmes du groupement ont été informées et formées sur comment faire fonctionner le système ainsi que l’entretien des panneaux solaires.

For the English version of this article, see here.

Articles associés

- Nexus Blog // Sécurité alimentaire et autonomisation des femmes grâce à l'irrigation solaire au Niger

- Etude SPIS // Impact des systèmes d'irrigation par pompage solaire en Tunisie

- Un Nexus pour les Organismes de Bassin au Sahel // Comparaison multisectorielle : OMVS - CBLT - ABN

- Profil Nexus // Bassin du Niger

- Le Delta Intérieur du Niger // Enjeux Nexus au Cœur du Sahel

- Dialogue Régional Bassin du Niger // Atelier National d’Appropriation de l’Approche Nexus Eau-Energie-Sécurité Alimentaire

Contact

Tina Schmiers

Newsletter

Stay up to date!

We inform you about current projects, events, actions, publications and news!