event 02 Oct 2019 time 09:27

Stakeholder Involvement Kick-off-Workshop // Projet régional: Appui à la gestion intégrée des ressources en eau du lac Kivu et de la rivière Ruzizi

Un atelier de lancement de la collaboration avec les parties prenantes a eu lieu à Kigali, le 14 mai 2019. L'objectif de cet atelier était de rassembler les acteurs concernés de la région et de présenter le nouveau projet "Appui à la gestion intégrée des ressources en eau du lac Kivu et de la rivière Ruzizi ". La présentation des différents projets en cours, la facilitation des échanges et la mise en évidence des synergies ont joué un rôle important lors de cette rencontre. L'atelier ne visait pas à lancer officiellement le projet au niveau politique.

category Workshops tag Nexus Methodology tag Capacity Building globe Africa globe Frexus Project / Sahel
Gruppenbild kivu kick off
© Alain van den Brande

Un atelier de lancement de la collaboration avec les parties prenantes a eu lieu à Kigali, le 14 mai 2019. L'objectif de cet atelier était de rassembler les acteurs concernés de la région et de présenter le nouveau projet "Appui à la gestion intégrée des ressources en eau du lac Kivu et de la rivière Ruzizi ". La présentation des différents projets en cours, la facilitation des échanges et la mise en évidence des synergies ont joué un rôle important lors de cette rencontre. L'atelier ne visait pas à lancer officiellement le projet au niveau politique.

Panélistes et bref résumé des commentaires

  • M. Thibaut Moyer, Délégation de l'Union Européenne, chef de la section économie et bonne gouvernance

M. Moyer a souhaité la bienvenue à tous les participants et a présenté l'historique du projet. Il a souligné l'importance de la gestion de l'eau pour la région du Lac Kivu et l'engagement et le soutien de la Délégation de l'Union Européenne au Rwanda aux activités qui s’y rapportent. Il a par ailleurs mentionné la pertinence des secteurs adjacents pour le projet, comme par exemple l'énergie (production d'énergie à partir de l'hydroélectricité et extraction de méthane du lac Kivu), soulignant ainsi l'importance d'une approche intersectorielle pour l'exécution du projet. Le projet "Appui à la gestion intégrée des ressources en eau du lac Kivu et de la rivière Ruzizi" sera soutenu par la délégation de l'Union Européenne au Rwanda à hauteur de 2 millions d’euros financé par le 11ème FED (Fonds Européen de Développement). M. Moyer a rappelé la coopération avec l'Allemagne dans ce projet et a remercié le Ministère Allemand de la Coopération Économique et du Développement (BMZ) pour sa collaboration avec la délégation de l'UE au Rwanda.

  • Mme Dorothea Groth, Ambassade de la République fédérale d'Allemagne, Chef de la coopération au développement

Mme Groth a accueilli tous les participants au nom du Ministère Fédéral Allemand de la Coopération Économique et du Développement et a partagé la vision du Ministère Fédéral Allemand de la Coopération Économique et du Développement concernant la gestion des eaux transfrontières, la sécurité de l'eau et la protection des ressources naturelles.

Elle a remercié la délégation de l'Union Européenne du Rwanda pour sa collaboration avec l'Allemagne dans ce projet important pour la région et a souhaité à tous les participants une bonne et fructueuse réunion et une future coopération.

  • Mme Sarah Beerhalter, chef d'équipe GIZ du projet "Appui à la gestion intégrée des ressources en eau du lac Kivu et de la rivière Ruzizi"

Mme Beerhalter a présenté le nouveau projet en donnant un aperçu du contexte, de l'orientation et des objectifs, des activités proposées et des résultats attendus. Elle a aussi souligné l'importance de la gestion des eaux transfrontalières et a présenté l'interface eau-énergie et sécurité alimentaire, à laquelle le projet est lié.

  • M. Charles Hakizimana, ABAKIR (Autorité du Bassin du Lac Kivu et de la Rivière Ruzizi) Co-Directeur et M. Jean-Paul Nyembo Mwamba, ABAKIR, Directeur

M. Hakizimana et M. Mwamba Nyembo ont souhaité la bienvenue du côté du partenaire principal du projet, ABAKIR. Ils ont donné une introduction sur les aspects principaux du bassin et comment ABAKIR a été créé par les trois états, le Burundi, la République Démocratique du Congo et le Rwanda, et son évolution ultérieure.

Ils ont déclaré, comment ABAKIR est basé sur trois aspects majeurs : 1) une coopération internationale efficace, 2) une gestion durable et équitable des ressources en eau et 3) une meilleure intégration socio-économique des pays de la sous-région.

Ils ont précisé les objectifs principaux, le mandat, les résultats avisés, les défis et les possibilités dans le bassin. Pendant la présentation, le problème des déchets déversés dans le lac Kivu a été souligné comme l'un des problèmes le plus critique pour le lac Kivu.

Télécharger la présentation ppt

  • Mme Augusta Umutoni, LKMP, Responsable de programme

Mme Umutoni a présenté le Programme « Lake Kivu Monitoring Program », des informations générales sur le bassin et les objectifs et le mandat du programme. Elle a présenté en détail diverses activités et a donné un aperçu de la coopération avec la RDC. Elle a expliqué que le mandat du LKMP est axé sur l'extraction du méthane du lac. Le LKMP a la responsabilité de veiller à ce que l'extraction du gaz se fasse de manière sûre et durable. Pour cette tâche, le LKMP a besoin de collecter et d'analyser de nombreuses données et de mettre en œuvre ses propres activités de surveillance du lac. Elle a ajouté que LKMP fait la promotion et réalise beaucoup de recherches scientifiques sur le lac et ses environs, car une connaissance approfondie du système spéciale du lac Kivu est nécessaire pour le gérer et le protéger. LKMP offre de partager des données et des recherches sur le lac et a déjà développé un système intégré de gestion des données. Comme le Lac est situé entre le Rwanda et la RDC, un protocole d'accord a été signé entre les deux pays car ils se partagent aussi les ressources en méthane dulac (le Burundi ne fait pas partie de l'accord). Mme Umutoni a fait référence à ABAKIR en tant que l'organisation mandatée pour la gestion des eaux du lac et du bassin lors de sa présentation et a mentionné que LKMP est très intéressé à collaborer avec ABAKIR.

Télécharger la présentation ppt

  • Dr Eliot Taylor, Chef d'équipe W4GR / Country Manager MM Rwanda

M. Taylor a présenté la portée des travaux et les principales réalisations du programme W4GR (Water for Growth) au Rwanda.

Il a développé les différentes composantes 1) Amélioration des cadres institutionnels, 3) Démonstration de la valeur ajoutée de la gestion intégrée des ressources en eau dans les bassins versants de démonstration et 5) Gestion des connaissances.

Le programme W4GR est mis en œuvre depuis 4 ans par Mott Macdonald en coopération avec SNV et SHER et financé par les Pays-Bas. Les principales activités ont été l'élaboration de plans de gestion des bassins versants et la remise en état du système national de surveillance des eaux. Au cours des travaux du programme, il a été constaté que les eaux souterraines du Rwanda sont sujettes à une forte contamination fécale.

Télécharger la présentation ppt

  • Mme Sarah Bebb, GIZ, Conseillère à la coopération sur les eaux transfrontalières dans le bassin du Nil

Mme Bebb a donné un aperçu du projet "Soutien à la coopération transfrontalière dans le bassin du Nil", mis en œuvre par GIZ. Elle a présenté les objectifs du programme d'action multidonateurs, les produits et résultats escomptés ainsi qu'un aperçu de l'Initiative internationale sur le climat. Elle a également partagé l'information selon laquelle le programme travaille actuellement sur un "rapport sur l'état du bassin" pour le bassin du Nil, ce qui est en partie également intéressant pour les pays ABAKIR. Le programme NBI a ses bureaux principaux à Kampala (Ouganda) mais aussi un bureau au Rwanda et dans d'autres pays.

Télécharger la présentation ppt

  • M. Etienne Rodenbach, ENABEL, Représentant Résident Adjoint au Burundi

M. Rodenbach a présenté le projet LATAWAMA (Lake Tanganyika Water Management - Gestion des eaux du Lac Tanganyika), financé par l’UE et mis en œuvre par Enabel, et ses principaux objectifs : 1) Développement et expérimentation d'outils de surveillance de la qualité de l'eau du lac Tanganyika, 2) Réduction de la pression environnementale des 5 villes pilotes sur la qualité de l'eau du lac Tanganyika et 3) Renforcement de l'ALT (Autorité du Bassin du lac Tanganyika) dans sa fonction de coordination et de support aux acteurs dans la gestion de ressources en eau. Le partenaire de ce projet est l'ALT (Autorité du Lac Tanganyika - Lake Tanganyika Authority).

Il a également expliqué que l'un des résultats escomptés du projet est de créer des capacités dans l'utilisation de l'équipement de laboratoire et l'analyse des paramètres pour la qualité de l'eau. La gestion des déchets et le contrôle de l'érosion dans les bassins versants ont été mentionnés comme les principaux problèmes d'importation du lac Kivu et de la rivière Ruzizi.

Un lien avec l’ABAKIR et avec le Rwanda sera établi dans le projet LATAWAMA étant donné que la ville de Rusizi est une des 5 villes pilotes ciblées. Le projet doit démarrer avant novembre 2019.

Télécharger la présentation ppt

  • M. Gabriel Hakizimana, Autorité du Lac Tanganyika

M. Hakizimana a donné un aperçu des travaux de l'Autorité du Lac Tanganyika qui constitue le bassin aval du lac Kivu, une introduction sur l'environnement, l'état de la biodiversité et les menaces sur l'écosystème. Il a souligné l'importance de la collaboration avec l'autorité du bassin en amont et les autres partenaires. En outre, il a présenté des chiffres concernant les services écosystémiques, les principales activités en cours et les futurs domaines de travail. Il a expliqué que le bassin du lac Tanganyika couvre tous les deux, le lac Kivu et la rivière Ruzizi, donc la collaboration avec ABAKIR est très importante. Il a ajouté que la LTA est disposée à accroître sa coopération avec ABAKIR. Selon le statut de la LTA, il a été mentionné que le Rwanda n'a pas encore fait partie de l'accord.

LTA a élaboré un diagnostic transfrontalier et un plan stratégique pour le bassin du lac Tanganyika, qui comprend aussi le lac Kivu et la rivière Ruzizi. M. Hakizimana a mis l'accent sur les principaux problèmes du bassin : la sédimentation, la pollution (provenant principalement d'Uvira - côté RDC) et la déforestation. LTA dispose en outre d'un plan d'action stratégique régional et d'un plan d'action de surveillance intégrée et met actuellement en place des laboratoires d'analyse de l'eau et des capacités techniques dans ce domaine. Le développement d'une base de données pour le bassin est également prévu.

LTA a commencé à développer des protocoles sur les questions relatives aux eaux transfrontalières, par exemple sur la pêche, etc. qui doivent être approuvés par les 5 pays LTA.

Télécharger la présentation ppt

Résultats et messages clés de l'atelier

Plusieurs domaines de synergie avec les initiatives existantes ont été identifiés au cours de l'atelier et à travers les commentaires formulés dans les questionnaires remplis par les participants.

Les principaux points identifiés sont les suivants:

  • Collaboration dans le domaine de la recherche et des données, par exemple sur la qualité de l'eau, etc. et établissement de liens entre les activités et les intervenants pertinents (LTA, LKMP, etc.).
  • Échange de documents et de données pertinents (documents élaborés dans le cadre de l'ALT, du Programme de l'IBN, des données du LKMP, du W4GR).
  • Organiser des réunions bilatérales avec les principales parties prenantes pour définir les premières étapes d'une collaboration concrète et convenir des points de départ et des mécanismes concrets de coopération.
  • Discussion d'un projet conjoint (de recherche) entre les principaux intervenants.

Toutes les parties prenantes ont estimé qu'un partage et un échange réguliers d'informations entre ABAKIR et la communauté des parties prenantes concernées seraient bénéfiques tout au long du projet.

Prochaines étapes

Le partage des connaissances et l'obtention d'informations sur les synergies potentielles avec les partenaires de la région ont été des résultats importants de cet atelier. Maintenant, le projet explore plus avant, en étroite collaboration avec ABAKIR, quelles activités spécifiques doivent être entreprises en priorité. Nous prendrons contact avec tous les partenaires qui sont impliqués dans les sujets respectifs.

Nous vous prions de nous contacter directement en cas de nouveaux développements dans votre secteur ou si vous voyez d'autres opportunités de coopération, nous n'en avons pas discuté jusqu'ici. La collaboration avec vous en tant que parties prenantes dans la région est l'un des facteurs les plus importants contribuant à l'objectif du projet.

Contact

  • Sarah Beerhalter (GIZ, chef d'équipe): sarah.beerhalter@giz.de
  • Hanna Albrecht (GIZ, chargé de projet): hanna.albrecht@giz.de

Télécharger

Contact

Stephanie Bilgram
Global Nexus Secretariat

Newsletter

Stay up to date!

We inform you about current projects, events, actions, publications and news!