event 13 ene. 2023

Projet FREXUS // Ateliers de restitution de l’étude de référence sur le risque climatique

Des ateliers de restitution des études de référence sur les risques climatique ont été mené avec succès au Mali, Tchad et Niger dans le cadre de la phase de diagnostic du projet Frexus en fin 2022.

category Implementation category Nexus Blog globe Africa globe Proyecto Frexus/ Sahel
20230113 2

Des ateliers de restitution ont été effectués dans chaque pays d’intervention et ont permis de présenter et de discuter des résultats de l’étude de référence ainsi que de mettre en évidence le rapport entre la gestion des ressources naturelles et les conflits dans le contexte du changement climatique avec la participation des parties prenantes de différents secteurs. Au cours des ateliers, les participants ont souligné que l’approche Nexus, qui implique des parties prenantes de différents secteurs, permet aux acteurs de mettre en œuvre une approche intersectorielle intégrée tenant compte des attentes et des besoins des communautés.

Atelier de restitution au Niger - Élaboration de recommandations sur la gestion des ressources naturelles

L’atelier tenu à Dosso, composé de présentations orales, de travaux en plénière et d’une cérémonie de clôture, a assemblé une cinquantaine des participants pendant trois jours.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier de restitution à Dosso est présidée par le Représentant de la Structure Focale Nationale (SFN – Niger), représentant le ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement du Niger. Parmi les groupes et personnes présentes: les maires des trois communes d’intervention (Farrey, Falmèye et Sambera), des représentants de l’ABN, des organisations faitières des collectivités territoriales du Niger (ARENI, AMN), des représentants des Ministères sectoriels et Institutions Nationales du Niger (Structure Focale Nationale, Haute Autorité à la Consolidation de la Paix), des décideurs au niveau local, des services techniques déconcentrés de l’Etat de la région de Dosso et des ONG partenaires.

Au cours de l’atelier, le niveau de vulnérabilité des trois communes a été évalué selon le Guide de référence sur la vulnérabilité (GIZ) ainsi que les résultats de l’évaluation des risques climatiques dans les communes rurales de Falmey, Farrey et Sambéra. Après avoir clarifié et par conséquent amélioré le contenu de l’étude locale de risques climatiques cela a permis de mettre en avant la faible disponibilité en eau des cultures représentant un risque climatique dans la région de Dosso, des parties prenantes ont adopté à l’unanimité les résultats de l’évaluation des risques climatiques dans les communes rurales de Falmey, Farrey et Sambéra.

Néanmoins, ayant convenu de l’insuffisance en matière de gouvernance et de gestion des ressources naturelles, également mentionné dans l’étude de référence, les parties prenantes ont formulé plusieurs recommandations pour surmonter l'insuffisance de la gestion des ressources naturelles. Ces recommandations ont été reflétés dans un plan d’action.

L'atelier a donné l'occasion de présenter aux participants l’outil analytique local Frexus qui sert à mettre en avant le lien entre la gestion des ressources naturelles et les conflits dans un contexte des changements climatiques. Cet outil assistant à la décision sur les liens entre conflits, ressources naturelles et changements climatiques en tenant compte des caractéristiques locales des communes d’intervention, a été à nouveau apprécié par les participants. Les parties prenantes ont aussi eu l’occasion de formuler des recommandations qui mettent l’accent sur la mise en œuvre des actions efficaces identifiées à travers le diagnostic Frexus.

Atelier de restitution au Mali - Prise de connaissance et validation des résultats l’étude de référence

L’atelier de restitution au Mali est réalisé avec la participation d’une vingtaine de responsables des services techniques, la collectivité locale et les faitières des organisations de Tombouctou et Mopti. L’atelier a servi à la prise de connaissance et la validation des résultats l’étude de référence par les parties prenantes ayant également participé à sa construction en fournissant des informations sur le terrain par les consultants.

Cet atelier a permis aux participants de mieux comprendre le concept duSEEAE a particulièrement mis l’accent sur les impacts du changement climatique sévèrement ressentis dans la relation entre agriculteurs, éleveurs et/ou pêcheurs, qui rendent la gestion des ressources un véritable défi à tous niveaux.

Atelier de restitution au Tchad - La vulnérabilité lié à l’eau

À la suite de trois études commanditées sur les impacts climatiques à propos du développement socio-économique dans les communes de Mao, Mondo et Nokou province du Kanem au Tchad, un atelier sur l’utilisation des ressources naturelles a été organisé avec la participation des parties prenantes y compris les services techniques de l’Etat de la province et au niveau centrale, les ONG nationales et internationales. L’atelier mené au Tchad a servi d’évaluer les études de base conclues pendant la phase de diagnostic du projet qui a servi a recueillir des informations et les échanger avec les parties prenantes pour retenir les données clés.

Ces études avait mis en place les moyens d’existence des communes d’intervention du projet, les difficultés d’accès à ces ressources, leurs besoins croissants qui entrainent souvent des conflits autour de ces ressources ainsi que les besoins et priorités des communautés.

Pendant l’atelier, l’utilisation de ressources naturelles, qui compose la base des conflits, est traité en détail. Les chaines d’impact sont identifiées en tant qu’agriculture, l’abreuvement du bétail, pâturages naturels et cultivés et des mines de potasses. La disponibilité et l’accès à l’eau est identifié en tant que le centre de la pratique des activités dans les communes. Les raisons principales de conflits liés à la disponibilité de l’eau sont identifiés en tant que la faible pluviométrie et l’augmentation de températures qui composent des résultats et danger climatiques. Les parties prenantes ont souligné l’importance d’une approche intersectorielle qui tienne compte des éléments essentiels à la vie humaine, animale et végétale.

Pour conclure, les parties prenantes ont exprimé leur satisfaction de l’application de l’approche Nexus - qui permet aux bénéficiaires d’énoncer leurs besoins - et de l’accompagnement du projet Frexus.

Articles Liés

Boletín

¡Mantente al día!

Le informamos sobre los proyectos, eventos, acciones, publicaciones y noticias actuales!